Ce trail est devenu à l’île de La Réunion un incontournable pour les sportifs. D’une distance de 35 kilomètres, au cœur des sentiers du Nord de l’île, la Boucle de La Roche Écrite fêtait cette année ses 15 ans d’existence. Réuni’Tente était sur l’évènement.

Quatre cent participants étaient attendus dimanche 17 juillet à La Bretagne, où le départ pour la quinzième édition de La Boucle de LaRoche Écrite était donné, dès 5h30 où un petit déjeuner leur était offert. Un trail de 35 kilomètres (distance courte dans la discipline) au travers des sentiers du Nord de l’île et sur les chemins du deuxième Piton le plus réputé de La Réunion.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le plateau était assez alléchant chez les messieurs qui ont livré une belle bagarre pour chercher le podium. Au final, on retrouve Jean Pierre Grondin à la première place en 3h31, devant Raymond Fontaine 3h34 et Géraldo Trulès 3h48. Côté féminin, Aurélie Fournat l’emporte largement en bouclant l’épreuve en 4h40, devant Hortense Bègue 4h54 et Christine Bénard 4h58.

Les professionnels se préparent aussi pour la course

Cette manifestation, organisée par l’Association des Randonneurs de La Bretagne n’a ainsi rien laissé au hasard pour cette énième édition soit une réussite, tant sur le plan des animations que sportif. Tout au long du parcours, locaux, familles et curieux s’étaient réunis pour soutenir les trailers, et de nombreux bénévoles ont tenu les stands de ravitaillement, indispensable à une course à pied.

En tout, ce ne sont pas moins de cinq points de ravitaillement qui ont été implantés par Réuni’Tente, partenaire de l’évènement et prestataire dans la location des chapiteaux : Montauban, Plateau de la Roche Écrite, Kiosque du Piton de Bois de Nèfles, chemin de laSource au Moufia, et à la Mairie annexe de la Bretagne. Dimitri a répondu présent encore une fois avec un professionnalisme apprécié.

« On a eu un premier contact, environ deux mois avant la course, avec Monsieur Deveaux, président de l’association des Randonneurs de La Bretagne » raconte il. Une rencontre en amont indispensable pour connaître les besoins des organisateurs et ainsi apporter le matériel le plus adapté à l’évènement.. S’ensuit une réunion pour définir les points géographiques stratégiques des ravitaillements et finaliser les détailles techniques (quelle tente pour quel site, etc.).

Des chapiteaux indispensables aux bénévoles comme aux sportifs

Le jour J, Réuni’Tente portés par l’énergie de son gérant, en moins de temps qu’il faut pour le dire, l’équipe monte les différents sites de ravitaillement : On a installé le 3×3 m à Montauban en premier lieu, c’était le premier devant lequel les trailers allaient passés. Tout est donc une question de logique et d’organisation. Ensuite, nous avons monté les chapiteaux sur le village d’arrivée, celui de Bois de Nèfles et terminé avec celui du Moufia » explique Dimitri Soudrom.

Des installations qui ne sont pas à prendre à la légère, comme le souligne les sportifs eux-mêmes : « Comme nous le savons tous, le ravitaillement en course joue un rôle important (voire décisif) sur nos performances. Et plus la course est longue, plus ce postulat se vérifie. Selon la température, on pourra peut-être se passer de boisson lors d’un 10km alors qu’à partir du 15km, il sera nécessaire de boire » témoigne Stéphane, un trailer.

Fort heureusement, Réuni’Tente parvient à boucler le parcours de ravitaillement, et sportifs et bénévoles leur sont reconnaissant. « A La Réunion, il fait jour et chaud très vite. Et resté sur un point de ravitaillement au soleil ça peut être très compliqué pour nous aussi. Mais avec les chapiteaux on prend vraiment plus de plaisir à jouer notre rôle dans cette course » témoigne l’une des bénévoles sur la Boucle de La Roche Écrite. Avec ce nouveau partenariat, Réuni’Tente remporte elle aussi une nouvelle étape.

Call Now Button

Partager si vous aimez

Merci de nous aider à faire connaitre Réuni'tente.